Ana Perez

Répercussions

AnaPerezPOSTS.jpg
rocher.png

« Mes pas viennent du Flamenco, mon métissage me rappelle d’où je viens et mes gouts sont tout simplement le reflet de ma génération… Aujourd’hui ma danse n’appartient plus à un mouvement précis, et je ressens le besoin de me défaire des étiquettes réductrices. Me libérer pour me trouver enfin… »

Écho, choc, conséquence, effet, réverbération, suite, son, réflexion, rebondissement…
Nos actes semblent dictés par les répercussions de nos parcours…
Ma danse est mon empreinte, elle me décrit, me raconte. Elle porte en elle un bagage génétique qui me dépasse et dont j’ai à peine conscience. Et quand le public me parle de mon style si particulier, je m’interroge et cherche à comprendre…


Mes mouvements seraient-ils les simples répercussions de mon histoire? Ces répercussions iraient-elles jusqu’à conditionner mon attitude… jusqu'à parfois me contraindre ?


Refuser l’évident, besoin de liberté !
Histoire d’un corps en quête de vérité.

Dim. 18 septembre à 16h30
Durée 30'
Tour Royale
Dalle Pipady

Avenue de la Tour Royale

83000 Toulon


 

La danse d'Ana 

«Dans le face à face qui oppose lʼartiste et son public, se jouent et se rejouent nos histoires les plus intimes… Le travail artistique d’Ana Pérez est bâti sur cette conviction. Assister à la danse d’Ana, cʼest être emporté dans un combat fondamental pour la vie…
Une lutte, à corps perdu, à la conquête de sa propre existence !
Assister à la danse d’Ana, cʼest ne jamais sʼautoriser la moindre facilité… Non ! Elle nous force à voir au-delà de sa beauté, dans lʼécoute des énergies qui nous traversent, nos guerres les plus ultimes. Dans cette expression spectaculaire, nulle narration, juste des sentiments bruts, impétueux et quasi irrépressibles déboulant sur le plateau. Lʼartiste offre son corps, et son âme sûrement, à la vague qui nous submerge malmenant nos souffles de spectateurs. Elle est passée experte dans lʼart de construire des partitions faites de silences intenses et graves, de « zapateados » rageurs, et des sublimes envolées lyriques de sa danse. Parfois même, la douce musique de sa respiration vient réconforter nos fragiles humanités…!
Mais que l’on ne sʼy méprenne pas ! Si le talent est évident, il sʼest néanmoins forgé dans la sueur et le sang à lʼimage de lʼhistoire ancestrale que porte cette belle métisse.
Peut-être est ce la conscience aiguë de cette responsabilité historique qui donne à la danse d’Ana Pérez cette force particulière? »
Patrick SERVIUS - Chorégraphe et père d’Ana Pérez

Ana Perez 

C’est à l’âge de 3 ans qu’Ana Pérez met ses premières chaussures de flamenco. Fille du chorégraphe contemporain Patrick Servius et de Maria Pérez danseuse de flamenco et directrice du centre Solea, Ana grandit sous l’influence de ces deux modèles. Elle étudie auprès des plus grands maestros du flamenco tels que Pilar Ortega, Adela Campallo ou Andrés Marin à Séville, berceau de cet art traditionnel, où elle vit pendant huit ans. Très vite elle intègre les tablaos les plus prestigieux d’Espagne et la compagnie flamenco vivo de Luis de la Carrasca avec qui elle parcourt le monde. En 2017, Ana revient dans sa ville natale à Marseille et crée sa compagnie. Elle entame alors un travail de recherche avec la création du solo "Répercussions" ce qui l'amènera à explorer une approche plus contemporaine de sa danse. Aujourd'hui Ana poursuit ses expérimentations et nourrit ainsi des réflexions sur sa gestuelle, ses rythmes et ses sons au travers du prisme du flamenco.

Cie-Ana-Pérez-©AlainScherer-1-1-pido5hi2j3fca4j895ice84o8fwjnkx1od2it5bsas.jpg

Chorégraphie et interprétation Ana Pérez
Accompagnement chorégraphique Andrés Marín, Christian Ben Aïm

Environnement sonore Aurélien Dalmasso

 

Regards extérieurs Patrick Servius, Patricia Guannel

Régie lumière Héléna Payan

Régie son Lambert Sylvain, Jean-Charles Lombard

Création lumière Damien Gandolfo

Guitare Manuel Gomez

Chant Luis de la Carrasca extrait du spectacle "Homenaje"

Voix Off Patrick Servius, extrait du livre "la terre qui vous manque"

Aide à la composition musicale

Jérôme Boudin-Clauzel

Costume Virginie Breger

 

Production Association Miscea Danse

Coproduction CDCN de Guyanne - Touka danses, Association Solea, Arts et Musiques en Provence

Avec le soutien de La région Sud PACA, Klap Maison pour la danse à Marseille, Arsud, CDCN du Val-de-Marne - La briqueterie, CCN de Roubaix - ballet du

Nord, l'Astronef et le Pôle 164

Remerciements aux élèves du centre Solea