MAA (MUSÉE DES ARTS ASIATIQUES) / 18H30>21H

DÉTAILS/CAMILLE MUTEL (FR)/DANSE/2019

avec le soutien de la SACD dans le cadre du programme Duo(s)

18H30 et 20H10

20-30'

 

ARTISTE ASSOCIÉE

 

Détails est une miniature de la chorégraphe Camille Mutel, créée lors de sa résidence artistique à la Villa Kujoyama de Kyoto. Au Japon, elle a étudié en profondeur les gestes traditionnels de la cérémonie du thé et les principes esthétiques qui la sous-tendent, en particulier en ce qui concerne les objets utilisés. Détails est une réflexion calme et chorégraphique sur la relation sujet / objet. La question étant de savoir comment la séparation entre les deux - principe de base de la philosophie moderne occidentale - peut être dissoute dans l’indéfinition de l’œil du spectateur.

 

www.compagnie-li-luo.fr

TOUR ROYALE / 20H30>2H

KNUSA/CINDY VAN ACKER (CH)/DANSE/2016

21H

7-14'

 

"Déployée à un mètree à peine des visiteurs, accroupis autour d'elle, on a ressenti la plus infime pulsation et la belle radicalité. La même radicalité, sans doute, que celle décrite par son ami Mika Vainio, mort l'an passé : il disait de sa musique préférée qu'elle était celle d'une fréquence continue à 50 hertz, soit le son de l'éléctricité dans son plus pur appareil."

Ève Beauvallet, Libération


"Au mur, des photographies prises à Las Vegas par Christian Lutz. Corps façonnés, fissurés, fracassés par l’industrie du jeu et du divertissement. Au centre des clichés, allongée par terre, Cindy Van Acker. Sur les pulsations électro de Mika Vainio s’engage une étreinte. Entre les images et la danse, le réalisme et l’abstraction. Dépassant l’illustration, la chorégraphie se fraie une voie ténue et intime au cœur de l’univers visuel. Gestes saccadés, postures écartelées, mouvements contradictoires : elle en extrait l’essence pour mieux prolonger ses récits. Entre violence et accalmie, ce sont la misère et la force de vie de ces fragiles papillons de nuit – pour lesquels les jeux ne sont peut-être pas encore faits – qui trouvent doublement à s’exposer. Dans une liaison sous tension, qui laisse sourdre l’émotion et craquèle le vernis de l’illusion."
Laurence Perez pour Sélection suisse en Avignon

 

www.ciegreffe.org

https://vimeo.com/325450705

SHADOWPIECE/CINDY VAN ACKER (CH)/DANSE/2019

21H

7-14'

 

Shadowpieces est un projet au long cours, que Cindy Van Acker déploie entre décembre 2018 et septembre 2020, avec la création d'un corpus de 11 soli de 7 à 14’ pour extérieurs de plateaux. Chaque solo se construit autour de la relation unique et privilégiée qui s’établit entre la chorégraphe et son interprète, et la musique que ce dernier choisit parmi un "réservoir" pré-constitué. De chaque collaboration, chaque processus de travail, naît un "principe actif", qui sous-tend l’écriture du solo, et qui alimentera une prochaine création prévue pour l'automne 2020.

 

"Seule parmi les images je mesure l’espace, compte les colonnes, analyse la lumière, danse, Mika Vainio dans les oreilles. Dans les images, la densité d’un état de corps qui dépasse l’être. Fait exploser l’entendement, transperce les codes, manifeste l’urgence de survivre, défie l’humanité. Rencontre, étreinte de tous les éléments. (...) Mon corps se met en route en toute liberté, mue par une ambiance souterraine, un désir illicite. Libre par la sensation d’être clandestine de moi-même, de ce que je représente."
Cindy Van Acker

 

www.ciegreffe.org
 

VIVACE/ALBAN RICHARD (FR)/DANSE/2018

22H

35'

 

"Segmentée, binaire, en déclinaison de rythmes infinis, ce sabbat fait pulser les coeurs et le pouls avec joie et enthousiasme. Martelant le sol, hoquetant, face à nous, ce jeu de jambes à la tyrolienne est pétri d’inventivité, agace là où ça fait du bien."

Geneviève Charrias, L’amuse-danse

 

"Avec entrain !

Cela commence par un Madison, petite danse en ligne et enjouée, star des dancefloors. Mais Vivace saura ensuite nous surprendre : en appui sur des musiques aussi bien pop, baroques, qu’électro aux rythmes toujours très enlevés, la chorégraphie se déploie dans un étonnant voyage musical et gestuel. Il faut dire que Vivace est le mot, sur une partition musicale, pour qualifier une pulsation rapide (« avec entrain », dit-on aussi). Il est également employé pour nommer ces plantes, en constante stratégie de survie… Envahis par le rythme et la pulsion, les danseurs deviennent les corps vivaces d’un nouveau genre, tout en vitalité, acharnement, et persistance."

Nathalie Yokel

 

"Vivace est un travail rythmique construit à partir des verbes d’action marcher, tourner sauter. Des cellules de mouvements s’accumulent ensuite sur ces fondamentaux de la danse, jusqu’à saturer les corps des danseurs.
Sur une musique à la pulsation rapide et ininterrompue, les interprètes sont dans l’obligation de développer des stratégies de réorganisation corporelle, tout en étant dans un processus dynamique.

Vivace comme un long moment à la recherche d’une satisfaction physique, proche d’un état de conscience modifiée : une danse de pulsion."

Alban Richard

 

https://ccncn.eu/

https://vimeo.com/280687904

 

Le centre chorégraphique national de Caen en Normandie est subventionné par le ministère de la Culture – DRAC Normandie, la région Normandie, la ville de Caen, le Département du Calvados, le département de la Manche et le département de l’Orne. Il reçoit l’aide de l’Institut Français pour certaines de ses tournées à l’étranger.

TUTUGURI/FLORA DÉTRAZ (FR/PT)/DANSE/2018

21H30

30'

 

"Prêtresse-oracle ou statue -totem aux cheveux dressés sur la tête et aux paupières et paumes bleues électriques, Flora Détraz tient le tout avec une belle présence. Oiseeau intriguant, elle s'inscrit par cette première création comme la petite soeur d'un Volmir Cordeiro ou d'une Marlène Monteiro Freitas, avec son goût certain pour la métamorphose, pour jouer avec la plasticité du corps et de la voix et l'appétit de forger des créatures difficiles à cerner."

Marie Pons, Mouvement

 

Tutuguri, c’est voir et entendre une danse. Ici, les cordes vocales et le corps sont mis en jeu.
De ce corps vocal émane tout un éventail de sons : chant, chuchotis, bribes de conversations, bruits d’animaux, cris de nourrissons ou cliquetis d’aliens. Les sonorités glissent et se heurtent à la gestuelle.
Parfois l’audible correspond au visible, parfois, au contraire, ils se télescopent, se décalent, produisent des assemblages inattendus et déroutants. Le corps se transforme en un réceptacle, en un refuge accueillant quantité d’êtres, d’identités et d’histoires.
Tutuguri, c’est un être qui aurait englouti des mondes.
Flora Détraz

 

http://www.compagniepli.org/

https://vimeo.com/155664407

JE SUIS TOUS LES DIEUX/MARION CARRIAU (FR)/DANSE/2018

19H30

15'

 

C’est le parcours intime et sensible d’une danseuse occidentale à travers son engagement dans la pratique du bharata natyam. C’est l’histoire d’un corps passeur de dieux du panthéon hindou, d’un corps animé par une dévotion qui ne lui appartient pas. C’est l’histoire d’une gymnastique mentale pour investir ce sacré qui lui demeure inconnu. C’est une décontextualisation, une appropriation de cette danse ancestrale vue à travers le prisme de ce qu’elle est. C’est une invitation à une traversée fantasmée du bharata natyam.

 

« Je suis l’amante, l’idole, les dieux du panthéon indien dans une schizophrénie du visage constante. Les jeux de masques et de costumes viennent renforcer la construction progressive du sacré puisque Tout ici est prétexte à questionner le rituel, la construction d’une liturgie, la sacralisation de l’espace et du corps en définissant d’autres modalités de représentation d’un vocabulaire que l’on croit re¬connaître. »
Marion Carriau

 

https://www.facebook.com/jstouslesdieux/

https://vimeo.com/310062447

LA VIE PASSE DIABLEMENT VITE/KUBILAI KHAN INVESTIGATIONS (FR) DANSE/2017

23H

30'

 

"C’est sur la scène du théâtre intérieur que se lève de troublantes et inquiètes réalités. Une envie de trop dire ou trop peu, de décrire les sensations à l’oeuvre, de plonger tête la première pour ouvrir le crâne comme une boîte à outils. Souffler la poussière du futur, piétiner les instastories et s'accrocher à ce qu’on trouve, une langue comme un poing qui se desserre. Alors la vie passe diablement vite s’apprécie-t-elle impatiemment comme une série ? Une série de portraits bruts qui nous regarde droit dans les yeux. Une parole peut-être mal assurée qui perd pied comme au bord d’une falaise ?
Vivant notre époque, en baissant souvent la tête vers le cocon technologique nous nous penchons au plus près des dynamiques numériques où se représenter est devenu aussi naturel que de se présenter. Reproduisant et consomnant des images identiques … Communication visuelle qui s’accomplit sous forme de contamination, de défoulement ou de réflexe. La croyance de fabriquer un monde meilleur par la technologie ne repose-t-elle pas sur un savant jeu d’ombre et de lumière destiné à éviter de voir les choses sous un éclairage trop cru ? Le techno-capitalisme trace une voie qui s’impose à nous. Pouvons-nous en faire grincer les rouages … Et si nos postures plongeaient leurs racines dans un mouvement souterrain plus profond ? Les flammes de l’enfer attendront … Certes l’individu s’expose comme jamais auparavant mais il n’a rien perdu de sa fourberie ...
How did we get so dark ?"

Frank Micheletti
 

WAVES/CAILLOU MICHAEL VARLET (FR)

22H30

10' (en boucle)

 

Caillou Michael Varlet vous propose sur les murs extérieurs de la Tour Royale une projection vidéo Mapping, ode à la mer et au mouvements de ses créatures. Moment de poésie et de contemplation au milieu de l'agitation festivalière, venez goûter à la magie guérisseuse des baleines, dauphins, orques et autres raies manta.

 

http://www.cie-enlight.art/

https://www.facebook.com/cieweneedit/

FURIA/MARLÈNE ROSTAING ET LEÏLA MARTIAL (FR)/PERFORMANCE/2016

23H30

30'

 

Chez Furia, il s’agit d’une rencontre totale et brûlante, un laboratoire à ciel ouvert entre la chanteuse et la chorégraphe qui (se) jouent de leurs outils mutuels au point qu’on ne sait plus qui est qui, qui fait quoi, qui dit quoi, qui chante qui, qui danse quoi... et inversement proportionnel à la racine carrée pas vraiment carrée cette fois-ci.  
Dans cet instant unique et depuis cet endroit unique (sorte de ring imaginaire), l’être prime par-dessus tout. Tout est permis, tout est fertile. Tout peut vivre et tout doit mourir. Choisir la vie d’un chant, la naissance d’un mouvement et puis choisir sa mort et le contexte de sa mise à mort. Ou ne pas choisir mais se laisser choisir par les idées. S’enflammer, s’embraser, tout risquer. La dureté comme la tendresse. L’exaltation furieuse comme la lente décrépitude. Tout embrasser dans un seul corps. Dans 2 corps seuls. Ensemble.
Furia est un duo de deux femmes, crée de toute pièce à l’instant même encore où nous vous écrivons. Un duo qui n’a d’allure et de durée que sa puissance. C’est un duo totalement improvisé.  
Le mot improvisation est un mot si noble à notre oreille. Oui c’est de l’improvisation dont nous parlons, ce risque que nous prenons, cette expérience du doute, du rebondissement, du jaillissement, du moment de grâce. C’est ce que nous recherchons. La puissance de l’instant.

 

https://www.marlenerostaing.com/

www.leilamartial.com

https://www.youtube.com/watch?v=v-YB36AvX4s

LE FIL DU VIVANT/AURORE THIBOUT (FR)/INSTALLATION

installation dans l'espace du musée

 

La créatrice Aurore Thibout présente ses vêtements de bois tissés, de soie et de papier, nés de ses dialogues avec les artisans japonais spécialistes du motif au pochoir de papier et les tisserands d’exception de la région de Tango aux tissages de bois veinés. Résidente à la Villa Kujoyama 2015, elle revisite des techniques uniques, empreintes de temps et de cultures dans un hymne à la nature et aux savoir-faire séculaires. Les couleurs extraites des plantes et posées à la brosse, révèlent entre ombres et lumières les motifs de dentelles issues des archives de la Cité de la Mode et de la Dentelle de Calais. Une rencontre du monde végétal, animal et minéral au coeur du vêtement dans un dialogue au-delà des frontières. Des pièces qui seront animées et habitées, recréant le lien entre la terre, l’individu et la spiritualité.


www.aurorethibout.com



 

SATELLITES ON AIR #1/CONSTELLATIONS&RADIO ACTIVE

20H30

 

Radio Active & Constellations vous proposent des entretiens sur les toits la nuit, des balades et des échappées dans la ville en suivant l’allure et les pas de côté des artistes invités du festival. Retrouvez les aussi pendant les émissions en direct depuis les lieux de Constellations . « Satellite On Air « avec Radio Active sur 100 FM.

 

Pour écouter les émissions enregistrées l’an dernier, rendez-vous ici :
https://soundcloud.com/user-407109850

GASPARD KUENTZ & CÉDRIC DUPIRE (FR)/FILMS

 

KINGS OF THE WIND & ELECTRIC QUEENS 56' / 2014

projection à 20H, 22H et 00H


La foire de Sonepur, dans l’état du Bihar (Inde orientale) s’ouvre tous les ans le jour sacré de pleine lune du Kartik Purnima. Éléphants, oiseaux, chevaux ou chameaux s’échangent depuis des millénaires dans ce marché, le plus vaste en Asie dans son genre.
Mobilisant tous les forains de cet état réputé pour son indomptabilité, c’est le lieu d’expression par excellence de la culture populaire bihari.
Les personnages de Kings of the Wind & Electric Queens en sont les dépositaires. Comme les différentes figures d’un jeu de tarot, ils sont les visages emblématiques de la foire : le Cavalier, l’Exorciste, la Danseuse, le Stuntman ou le Mahut (dresseur d’éléphant). Chacun va se donner en représentation, sur la vaste scène de la foire, pour le plaisir de spectateurs d’un jour, foule de pèlerins en extase, à la recherche de frissons et de signes de la fortune.

 

https://vimeo.com/85826806

VEN. 20 SEPTEMBRE

TOULON

18h30>2h

 

HEART OF

CONSTELLATIONS

Conception, chorégraphie et interprétation Camille Mutel

Régie Gildas Goujet

Photographie Cie Li(luo)

 

Une production Compagnie Li(luo).

La compagnie Li(luo) est aidée à la structuration par la DRAC GRAND EST et au conventionnement par la RÉGION GRAND EST.

Ce projet a reçu le soutien de la Villa Kujoyama, de la Fondation Bettencourt et de l’Institut Français de Tokyo.

 

Interprétation Marion Carriau

Musique Marion Carriau  et Nicolas Martz

Scénographie et lumière Magda Kachouche

Costumes Alexia Crisp Jones

Technique François Blet

Photographie Nina-Flore Hernandez

 

Production Association Mirage

Coproduction CCNT/ Thomas LEBRUN, CCN d'Orléans,Emmetrop, théatre du Tivoli à Montargis

Soutiens Drac Centre Val de Loire dans le cadre de l'aide au projet, Région Centre Val de Loire dans le cadre de l'aide à la création et de Parcours Production Solidaire

Avec l'aide du CDCN-L'Echangeur dans le cadre de « Studios Libres »,du CDCN-le Gymnase Roubaix et du Vivat scène conventionnée d'Armentières

 

UZU/GASPARD KUENTZ (FR)/FILM/2016

projection à 20H

27'

 

"Structurant son film à la manière d’un thriller, intensifiant sans cesse le suspense par accumulation d’indices flous issus de plans serrés sur les activités fébriles, mais mystérieuses des participants, réservant son seul plan d’ensemble pour la révélation finale de leurs desseins, Kuentz parvient ici à nous hypnotiser complètement."

Olivier Thibodeau, Panorama Cinéma

 

Chaque année se déroule dans la ville de Matsuyama, sur l’île de Shikoku, le Festival d’Automne de Dogo, l’un des festivals religieux les plus violents du Japon. De la préparation méticuleuse à la joute, c’est avant tout une plongée immersive dans une cérémonie mystérieuse et absconse dont rend compte Gaspard Kuentz. Alternant les points de vue extérieurs ou distants – tel le contre-champ de femmes penchées au balcon pour observer – et la perspective d’une caméra embarquée et subjective, entrelaçant au silence le tumulte de la transe collective, Uzu bâtit le récit immersif d’un événement et ménage la tension requise à l’évocation de l’assaut, brutal. Entre ethnographie visuelle et reportage de guerre, une chorégraphie sensorielle imprégnée de violence, dans la soumission au chef.

https://vimeo.com/131752589

 

FROM THE CELESTIAL SPIRAL/YAGUARA (FR)/DJ SET

entre les représentations

 

A Soundtrip on Japan Electronic Music / Only Vinyls
Chorégraphe et danseur, je me suis intéressé aux sons au cours de mes voyages en tournée. Je sortais mon enregistreur car je préférais ramener des sons plutôt que des images. Ensuite, j’ai commencé à jouer avec le son, j’ai attrapé le venin et la piqûre m’a poursuivie. Mes différentes excursions au pays du soleil levant m’ont définitivement emportées dans l’incroyable monde des musiques électroniques. Je passe, maintenant quelques nuits sur des platines vinyles sous les traits de Yaguara. Tokyo est une caverne sonore, un oasis
pour les amateurs de vinyles. Les disquaires sont nombreux, très référencés et on trouve d’incroyables pépites. Une partie de ma collection vient de Tokyo, j’y ai découvert une scène
protéiforme et foisonnante. Le Japon fourmille de DJ’s et producteurs géniaux s’exprimant dans différents courants ou combinant différentes approches oscillant entre expérimentations et minimalisme, grooves sexy ou techno abstraite, textures punk et rythmiques housy.
From the Celestial Spiral vous invite dans la mégapole tokyoïte pour arpenter les terres de la Techno, la House et l’electronica : 100 % made in Japan. Let’s burn together tonight !!!

Frank Micheletti

 

 

https://www.facebook.com/Yaguara

https://soundcloud.com/user-560454075/cipango

Photographie DR

Chorégraphie et interprétation Cindy Van Acker
Musique Mika Vainio

Photographie Olivier Oberson


Production de la performance Cie Greffe
La version intégrale de Knusa / Insert coins est une performance in situ qui se déroule dans l’espace de l’exposition « Insert Coins » de Christian Lutz.
Images Christian Lutz
Production de l’exposition Christian Lutz et Images Festival Vevey

Chorégraphie Cindy Van Acker en collaboration étroite avec l'interprète
Interprète Maya Masse
Musique Johann Sebastian Bach

Administration Cindy Janiaud

Diffusion Olivier Stora
Logistique et communication Dunja Stanic

 

Production  Cie Greffe

Coproduction  La Bâtie - Festival de Genève, ADC Genève
Soutien Fondation Stanley Thomas Johnson
La Compagnie Greffe bénéficie d’une convention de soutien conjoint de la Ville
de Genève, du Canton de Genève et de Pro Helvetia pour la période 2009-2020.

 

Conception et interprétation Flora Détraz
Lumières Arthur Gueydan
Collaboration artistique Anaïs Dumaine
Photographie Pablo Lopez

 

Production Production PLI
Coproductions Materiais Diversos (Pt) / PACT-Zollverein (De)/ MA scène nationale, Montbéliard (Fr) / Relais culturel de Falaise (Fr)/ CCN de Caen en Normandie (Fr)
Mise à disposition de studio Ramdam, un centre d’art (FR), Alktantara (PT) / Espacio Azala (ES)
Tutuguri a reçu le soutien financier de la DRAC Normandie, de l’institut Français du Portugal et de la Fundation Gulbenkian

Conception, chorégraphie, lumières Alban Richard

Création en collaboration avec les interprètes Anthony Barreri et Yannick Hugron

Musique Playlist d’extraits de musique allant du baroque à la pop, des musiques traditionnelles à la musique électro et dont la pulsation varie de 132 à 170 battements par minute

Réalisation du dispositif lumineux Enrique Gomez

Vêtements Christelle Barré

Assistanat chorégraphique Daphné Mauger

Conseil en analyse fonctionnelle du corps dans le mouvement dansé Nathalie Schulmann

Régie générale Florent Beauruelle ou Valentin Pasquet

Photographie Agathe Poupeney

 

Production déléguée Centre chorégraphique national de Caen en Normandie

Coproduction Conseil départemental de la Manche

Avec le soutien de la Communauté d’Agglomération Mont-Saint-Michel Normandie

Cette création a bénéficié du dispositif du Conseil départemental de la Manche « Résidence d’artistes dans les établissements d’enseignements artistiques »

 

Conception & musique Frank Micheletti
Interprètes Marine Colard, Nolwenn Peterschmitt, Lauren Bolze, Esse Van Derbruggen
 

Production Kubilai Khan Investigations

Conception et interprétation Marlène Rostaing et Leïla Martial

Photographie Jeff Humbert

YOU ARE BUSY, I AM EASY/DJ SET SECRET LINE-UP

00>2H

 

Ne partez pas vendredi soir, Constellations vous prépare un dancefloor avec un line-up secret…

 

Manteau bois, soie et couleurs végétales
Aurore Thibout avec Tamiya Raden, Akasaka Taketoshi, le Musée de la Chasse et de la
Nature, la Villa Kujoyama, PV/ Maison d’Exceptions, 2019
Photographie Tadzio


Mentions La Villa Kujoyama est un établissement du réseau de coopération
culturelle du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères. Relevant de l’Institut
français du Japon, elle bénéficie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller,
qui en est le mécène principal, et de l’Institut français.

entrée libre et gratuite

 

Photographie Diane Barbier

RED COYOTE THERAPY AKA LOUIS PONSOLLE (FR)/COSTUMES

 

Artiste plasticien et performeur autodidacte, Red Coyote Therapy aka Louis Ponsolle aime dessiner et bricoler des choses. Il reconnait être fasciné depuis toujours par la nature et les animaux.  Amateur de free party, il avoue des influences très éclectiques qui vont de l’art religieux au tatouage, de la culture queer à l’art brut. Pour approcher de ces "mythologies personnelles", il utilise différents médiums : écriture, photographie, couture, sculpture, collage et performance. Red Coyote Therapy va habiller les performances de Kubilai Khan Investigations pendant le Festival Constellations.
Vous pourrez retrouver les costumes, à l’occasion de Satellites of dance, La fabrication d’un motif et La vie passe diablement vite.

 

https://www.facebook.com/Red-Coyote-Therapy-1150887188372845/

Conception Caillou Michael Varlet
Photographie Christian Varlet

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME ÉDITION

2020