Thierry Micouin

Jour futur

ThierryMicouinPOSTS.jpg

Animés par un goût inconditionnel pour les esthétiques musicales des années 70, Thierry Micouin et Pauline Boyer proposent, depuis leurs débuts, des créations qui mêlent danse, musique punk rock, performance et arts numériques.

 

Jour futur donne à incarner à quatre danseurs une référence du krautrock (rock progressif allemand), Future days, album du groupe CAN sorti en 1973, et tout ce qu’elle évoque. Apparu en une année charnière où le crescendo des théories libérales accusait l’émergence d’un « nouveau monde », ce troublant album augurait de crises qui nous bouleversent aujourd’hui.

 

Comme un hommage à ces signes précurseurs, sur un sol blanc se chargeant progressivement de corps et de matière sombre, leur ré-interprétation de l’album déploie un nouveau territoire acoustique, une architecture chorégraphique envoûtante, un déchaînement psychédélique de gestes et de lumière. 

Ven. 16 septembre à 21h
Durée 55'
Liberté, scène nationale
Salle Albert Camus

Place de la Liberté
83000 Toulon


 

Le groupe CAN

En 1968, dans le contexte de la révolte étudiante, se développe en Allemagne de l’Ouest un mouvement underground aux idées avant-gardistes en matière culturelle, artistique, musicale. Cinq jeunes musiciens vont fonder le groupe CAN.
A partir du rock psychédélique, du jazz et des influences de la musique contemporaine, en particulier celle du compositeur allemand Karlheinz Stockhausen, ils élaborent un courant musical aux atmosphères hallucinatoires, hypnotiques, influencé par la musique minimaliste répétitive américaine de Steve Reich et Philip Glass, tout en laissant une grande place à l'improvisation : le Krautrock.
Très orienté vers la musique électronique, le krautrock sera l'une des principales influences de l'ambient, du post-rock ou encore de la new age. Future days paru en 1973 est le cinquième album du groupe. Ce n'est pas vraiment un album d'ambiance ni un disque de pop et encore moins un album de rock. C'est peut-être l'un des premiers albums électroniques.
D'une douceur enivrante, cet album est expérimental par ses samples de nature, ses sonorités purement organiques et habilement combinées à d'audacieuses trouvailles électroniques ainsi qu'à la voix si singulière du chanteur Damo Suzuki. Il fabrique une langue nouvelle par l'improvisation, tout au long des morceaux, de phrases absurdes et rationnelles.

T.M Project

Les projets de T.M Project appréhendent la danse par son hybridation avec d'autres disciplines artistiques et plus particulièrement, celles de la musique, de l'installation, de la performance, de la création numérique. La rencontre de Thierry Micouin en 2013 avec Pauline Boyer, plasticienne sonore, a été fondamentale dans l’affirmation de cette transversalité et ce décloisonnement. Inspirés par les mutations et contradictions de la société contemporaine, les projets de T.M Project questionnent également les troubles et affirmations identitaires à travers des dispositifs chorégraphiques installés. Pensés sous de multiples formats et envergures pour les présenter sur des plateaux, mais aussi dans des galeries, sur des scènes de musique actuelle, dans des centres d’art ou encore dans l’espace public.

Dans la presse

" Depuis 2013, Thierry Micouin et Pauline Boyer déploient des paysages sensibles, aux accents rock, où se croisent les modes d’expression : danse, musique, arts numériques et installation."  Entretien de Thierry Micouin et Pauline Boyer par Wilson Le Personnic - MaCulture.fr

JF25b©MariePétry.jpg
Portrait Pauline Boyer©Benedicte Philippe.jpg
Portrait Thierry-Micouin©Romain Tissot.jpg
JF42b©MariePétry.jpg

Conception Thierry Micouin (chorégraphie) et Pauline Boyer (musique)

Avec Marie-Laure Caradec, Steven Hervouet, Théo Le Bruman, Thierry Micouin

 

Création costumes Laure Mahéo

Réalisation costumes Isabelle Beaudoin

Regards extérieurs Pénélope Parrau & Dalila Khatir

Scénographie et lumières Alice Panziera

Régie générale Benjamin Furbacco

Régie son Benjamin Furbacco en alternance avec Pierre Xucla

Stagières Stéfana Boubendir, Nina Tourte

Remerciements Julien Fouché, Yi-Ying Tsai

 

Production T.M Project 
Coproductions Scènes du Golfe - Théâtres Vannes-Arradon, scène conventionnée - Collectif FAIR-E / CCN de Rennes et de Bretagne  - Le Triangle, cité de la danse, Rennes  - CCNT, Tours  - Ménagerie de Verre, Paris  - Maison de la Culture d’Amiens – pôle européen de création et de production 
Accueils studio CCNT, Tours  - Collectif FAIR-E / CCN de Rennes et de Bretagne
Accueils en résidence Centre d’art Kerguéhennec - Département du Morbihan Scènes du Golfe - Théâtres Vannes-Arradon, scène conventionnée 
Soutiens DRAC Bretagne - Région Bretagne - Ville de Rennes 

Crédits photographies François Stemmer, Marie Pietry, Benedicte Philippe, Romain Tissot