LE LIBERTÉ

Emprise / MAXIME COZIC / Danse

15h & 16h30
20'
 

La création du solo Emprise s’inscrit dans une démarche qui est double. D’abord à travers le besoin de me confronter à la solitude, celle du danseur qui décide d’écrire pour lui même, puis, comme pierre angulaire de ma signature artistique, l’envie de donner à voir une intériorité.
Cette dernière se développe autour des gestes qui échappent au corps, comme des
lapsus. Ceux-ci sont pour moi d’agréables prétextes à la création, car ils donnent au
mouvement dansé une intentionnalité qui le déborde, en faisant se mouvoir des conflits
intérieurs.
De fait, c’est autour d’un paradoxe que s’est constituée la gestuelle, celui de trouver l’état de danse par le biais quasi-antinomique du sentiment d’être complexé, comme une image déformée que l’on a de nous même et qui entrave le mouvement libre du corps.
De ce frottement entre deux états contradictoires naissent des gestes syncopés, incisifs, qui donnent au temps qu’ils habitent la consistance d’une violence contenue.
Cette pièce, soutenue par une architecture musicale qui donne corps à une atmosphère,
apparaît finalement comme une volonté, sinon de dépasser la contrainte d’un mouvement saturé de l’intérieur, celle de l’expérimenter pleinement.

 

 

Teaser vidéo

Facebook de la compagnie

Creature / JÓZSEF TREFELI & GÁBOR VARGA / Danse

16h30

35'

 

 

Trefeli et Varga réquisitionnent ici le folklore, pour le recycler et le réinventer.
Les fouets, bâtons et autres accessoires, mais aussi l’encerclement des deux danseurs par le public sur le plateau, tout cela participe à repenser la tradition et la modernité, le territoire et la proximité. Une nouvelle danse est générée, une Creature qui trouve pleinement sa place dans notre époque.
L’utilisation des bâtons, des fouets et des masques est très courante dans le vocabulaire de la danse traditionnelle du monde entier. Leur objectif principal étant essentiellement de montrer la force.
Tout à fait conscient de leur agressivité, de leur territorialité et de leur virilité, l’intérêt de Trefeli et Varga se porte plutôt sur leur résonance spatiale.
Dans leur création ils les utilisent pour trouver de nouveaux types de mouvements
en lien avec le corps du danseur contemporain.
Le vocabulaire du mouvement vise à éliminer les postures trop rigides de la danse traditionnelle pour se concentrer sur un corps expressif, souple et une qualité de mouvements fluides.

 

 

Site internet de la compagnie

 

rain / MEYTAL BLANARU / Danse

18h30
25'

 

Dans ce solo intitulé rain, Meytal puise son inspiration dans un de ses souvenirs d’enfance les plus marquants de sa vie.
En questionnant le conformisme ambiant lié aux identités de genre, l’objectivation du
corps féminin et la prédominance du « regard masculin » dans nos cultures, Meytal tente
de s’extirper de cette prédominance.
rain réfléchit à la puissante empreinte des souvenirs, à la manière dont nous les
laissons nous définir et comment ils façonnent notre regard envers les autres et le
monde qui nous entoure.
rain marque une recherche personnelle de s’extirper de cette prédominance.
La recherche d’une perspective qui n’observerait pas le corps à travers les points de vue des autres, mais à travers son propre regard.

 

Extrait vidéo

Site internet de Meytal Blanaru

Entropico / CHRISTOPHE HALEB CIE LA ZOUZE  / Films

18h

60' en boucle

 

Entropico est une série de traversées urbaines qui nous baladent d’île en île, de ville portuaire en archipel, et nous mettent à l’écoute d’une jeunesse en éclat. Ces jeunes nous font entrer dans leurs terrains de jeu, leurs combats, et nous donnent à voir autrement l’architecture et l’espace public de leur ville. À travers ses physicalités, ses intensités de vie, ses mots, ses blessures, ses pulsions, ses danses, Entropico cherche à capter la quête d’identité d’une jeunesse en mouvement, les influences des cultures urbaines mondialisées sur ses modes et styles de vie.

 

Site internet de la compagnie

 

Nakami / IKUE NAKAGAWA / Danse

15h30

45'

 

 

Née au Japon en 1980, Ikue Nakagawa débute sa carrière comme interprète auprès
de Kubilai khan investigations, Eun Yong Lee et Pascal Rambert.
Du fait de sa double culture, celle d’origine et d’adoption, les mots et le dessin ont une place très importante dans sa pratique artistique. Ce bagage lui confère aussi une conscience aigüe des rôles et assignations.
Avec Nakami, la jeune chorégraphe analyse les mécanismes de fabrication de la personnalité et de ses zones d’ombre.
Occulter ce que l’on montre normalement de soi et qui fonde notre soi-disant personnalité, pour voir ce que l’on devient sans ça, sans ces piliers de représentations de soi auxquels on a fini par croire.

 

Teaser vidéo

Site internet de Ikue Nakagawa

 

8m3 / MICHEL KELEMENIS / Danse

16h & 17h
3 x 10'

 

Les 3 spectacles suivants sont issus de projet 8m3

 

À l’initiative de Michel Kelemenis, KLAP Maison pour la danse Marseille passe commande
auprès de 7 chorégraphes danseur·euse·s basé·e·s en région de pièces courtes fondées sur
la formule d’application de la distanciation physique : 4m2, soit pour une danse, 8m3.
8m3, une métaphore du confinement peut-être, où l’espace exigu devient, grâce aux
artistes, le point de reprise de l’imaginaire, cette chambre d’enfant d’où se rêve le monde.
Une riposte d’artistes pour amortir en s’en emparant l’atteinte portée au corps engagé.

 

Une initiative pour :
• Soutenir la communauté chorégraphique régionale par le biais positif d’une commande de
création
• Réactiver le lien de la danse avec le public et les quartiers d’implantation
• Une reprise rapide et sécurisée de spectacles en sortie de confinement
• Participer d’une manière viable pour la danse du chantier de création et de renouveau de
cet été.
La danse est affectée consubstanciellement par les mesures barrières à l’épidémie.
Le retour à une danse telle qu’on la connaît est indubitablement reliée à la levée de ces
gestes barrières.
Les métiers dont la pratique repose sur le corps engagé sont démunis.
Le principe même d’une confiance naturelle préalable de l’un.e envers l’autre est altéré.
Nous devons passer un gué en sol instable alors que l’autre rive n’est toujours pas visible.
Pour l’heure, mains propres, contacts corporels exclus, la mesure magique de la
distanciation physique définit le nouvel espace obligé d’un comportement assurant la
sécurité de chacun : 4m2, soit, pour un être vertical, 8m3.

 

Projet 8m3

 


 



 

8m3

De là à De là / CORINNE PONTANA / Danse

16h & 17h
10'

 

On voit un personnage dans une situation très particulière.
De là à De là symbolisée par un espace délimité de 4m2 et un feu rouge...
On entend le bulletin de météo marine ‘mer d’Iroise, Fisher, Viking, hectopascals...’.
Il évoque tout un espace lointain, insoupçonné, surement démesuré...
Que se passe t-il au fond ?

 

 

DIMANCHE 20 SEPTEMBRE
Cercle naval, Jardin Chalucet
Le Liberté, scène nationale

15h>21h

Chorégraphie et interprétation
Maxime Cozic
Création lumière Lucas Baccini
Compositeur Jimmy Febvay
Photographie Moise de Giovanni
Avec le soutien du centre national de danse contemporaine Angers dans le cadre des accueils studio, de la mairie de Toulon
Coproduction KLAP maison pour la danse à Marseille (résidence de finalisation 2020)

 

Conception & chorégraphie Ikue Nakagawa
Photographie Studio Rozjin

Co-production Charleroi Danse (Belgique) Les soutiens  Trimukhi Platform (Inde),
Japan Fondation New Delhi, Alliance Française du Bengal, Workspace Brussels,

 

8m3

Aux bulles du monde / DÉSIRÉ DAVIDS  / Danse

16h & 17h

10'

 

 

J’ai vécu le printemps 2020 comme une bulle dans tous ses sens.
La bulle qui isole, qui protège, qui donne le temps de respirer, d’imaginer, de rêver.
Bulle imposée. Un rond dans un carré. Bulles d’informations voyageant dans l’espace.


Tous isolés mais tous connectés au reste du monde. Nous sommes des molécules en
mutation. Pensées, idées qui s’entrechoquent, rebondissent, fusionnent.

 

Des bulles d’excitation pour certains et des bulles explosives pour d’autres.
Bulles ... paisibles, fragiles, belles, dangereuses.

 

8m3

Horizon / SÉBASTIEN LY  / Danse

16h & 17h

10'

 

Perspective… Point de fuite… Point de vue… Ligne de force…
Le lieu où l’on se trouve est notre unique point d’appréhension physique du monde.
Horizon pose la ligne comme point départ de tous les possibles.
 

 

 

 

 

Chorégraphie & danse Corinne Pontana
Création sonore François Bouteau
Photographie François Bouteau

Idée originale, chorégraphie et danse Gábor Varga & József Trefeli
Musique Frédérique Jarabo
Fabrication des masques Christophe Kiss
Costume Kata Tóth
Spécialiste en danses traditionnelles des Carpates Kristóf Fundák
Photographie Gregory Batardon

Avec le soutien de Département de la Culture de la Ville de Genève, Loterie Romande, Pro Helvetia, Commune de Lancy, Schweizerische Interpretengenossenschaft
SIG, Migros Pour-cent Culturel, Corodis, Republic et Canton de Genève
Co-productions et résidences ADC / association pour la danse contemporaine, ADC Studios,Genève CH; Le CND, un centre d’art pour la danse, Pantin FR;
Arsenic – centre d’art scénique contemporain - Lausanne CH; Kaserne Basel CH; CCN - Ballet de Lorraine, Nancy FR; Migrations, Pays de Galles UK
Résidences la Briqueterie CDC du Val-de-Marne FR; Tanzhaus Zurich CH
Autres partenaires MEG Musée d’Ethnographie de Genève, CH; CCN Rillieux-la-Pape – direction Yuval Pick, FR, Label Bobine Genève
Creature est lauréat du Prix Suisse de la Danse 2017 dans la catégorie de création actuelle.
Un projet en coopération avec l’ADC-Genève, ADN Neuchâtel, Arsenic Lausanne, Dampfzentrale Bern, éviDanse, Kaserne Basel, Théâtre Les Halles de Sierre
et Zürcher Theater Spektakel Zürich, dans le cadre de fonds des programmateurs / Reso - Réseau Danse Suisse.
Avec le soutien de Pro Helvetia, Ernst
Göhner Stiftung

 

Conçu et écrit par  Christophe Haleb  Coréalisation  Christophe Haleb
et Alain Trompette

Image Alain Trompette

Musique originale et son Benoist Bouvot  Montage  Sylvain Piot
Avec la collaboration de groupes
de jeunes des différentes villes traversées

Production La Zouze – Cie Christophe Haleb.
Coproduction  Tropiques Atrium – scène nationale de Martinique à Fort-de-France.
Soutiens financiers : la DGCA – Direction Générale de la Création Artistique – ministère de la Culture et de la Communication, la Direction des affaires culturelles de Martinique à Fort-de-France, le FEAC – Fonds d’aide aux échanges artistiques et culturelle pour l’outre-mer, l’Institut Français.

Création, chorégraphie et interprétation Meytal Blanaru
Musique Benjamin Sauzereau
Dramaturgie Olivier Hespel
Photographie Pierre Planchenault

Coproduction

Les Brigittines - Centre d'Art contemporain du Mouvement de la Ville de Bruxelles, Catamon Dance group

Concept & scénographie Michel Kelemenis

Lumière en collaboration avec Bertrand Blayo
Un projet porté par Kelemenis&cie – KLAP Maison pour la danse

Production KLAP Maison pour la danse à Marseille

Avec le soutien de la Fondation Cléo Thiberge-Edrom sous l’Égide de la Fondation de France, et Rouvrir le monde DRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur

.

Entrée gratuite sur réservation à partir du 8/9

 

JARDIN CHALUCET

Chorégraphie, danse et musique
Sébastien Ly

Photographie Sem Brundu

Chorégraphie & danse Desiré Davids
Musique Ethan Davids
Photographie Pascale Béroujon

CERCLE NAVAL

Loie Fuller : Research / OLA MACIEJEWSKA  / Danse

19h30
30'

 

Dans Loie Fuller : Research, la chorégraphe et performeuse Ola Maciejewska revisite la

« Dancing Dress » inventée par Loie Fuller, l’une des artistes les plus reconnues du Modernisme en danse.
Loie Fuller : Research est un déploiement joyeux de formes changeantes qui se révèlent à travers deux exercices différents, évoquant la relation entre la sculpture et le sculpteur. Ici, la pratique physique recrée le mouvement de la matière quand elle prend forme : un
mouvement qui naît de la relation entre le corps humain et cet objet qu’est la « Dancing Dress ».
L’idée de cet exercice n’est pas d’accentuer l’élan qui nous incite à vivre une relation physique avec les choses, mais plutôt de créer des formes qui rendent cette relation visible.

 

Site internet de Ola Maciejewska

 

 

Pulse(s) / FILIPE LOURENÇO / Danse

17h30
30'

 

Dans un solo musical et chorégraphique, Filipe Lourenço trouve aux danses traditionnelles d’Afrique du Nord une pertinence toute contemporaine. Franco-portugais formé depuis l’âge de 8 ans à la musique arabo-andalouse et aux danses traditionnelles du maghreb, Filipe Lourenço est devenu, l’interprète qu’ontchoisi nombre de chorégraphes contemporains tels que de B. Charmatz à C. Rizzo, en passant par C. Diverrès, N. Martin-Gousset et tant d’autres.

 

Dans Pulse(s), il fait le voyage en sens inverse dans un solo tout en sobriété et en musicalité. La pulsation d’une danse guerrière alaouite rythme sa performance qui égrène, avec la distance et la délicatesse du souvenir, des mouvements de danses arabes masculines comme féminines, débarrassés de toute ornementation. Sauts et rebonds, déhanchés et frémissements d’épaules, contretemps savants, plongées vers le sol et tours suspendus, buste tourné vers leciel, en réveillant les danses ancestrales déposées dans son corps, Filipe Lourenço les arrache au passé pour leur conférer une saveur d’aujourd’hui.

 

Site internet de la compagnie

 

 

 

 

Chorégraphie Filipe Lourenço

Collaborateur Nabih Amaraoui
Danseur et Musicien Filipe Lourenço
Musicien Nabih Amaraoui
Assistant(e) Chorégraphie
Ana Cristina Velasquez
Musique Vanessa Court
Lumière Caty Olive
Costumes Filipe Lourenço
Photographie Richard Louvet

Production ASSOCIATION PLAN-K / CIE FILIPE LOURENÇO
Coproductions Maison de la Culture de Bourges, CDC de Toulouse, Le Gymnase CDC de Roubaix, Manège Scène National Reims, ICI/CCN de Montpellier,
CCNO - CCN d’Orléans
Accueil en résidence Maison de la Culture de Bourges, CDC de Toulouse, Le Gymnase CDC de Roubaix, ICI/CCN de Montpellier
Prêt de studio CND de Pantin

Conception Ola Maciejewska
Costumes Jolanta Maciejewska Commissionné par TENT Rotterdam (NL)
Photographie Martin Argyroglo

Avec le soutien de Zeebelt Theatre (NL)
Remerciements Judith Schoneveld Première TENT, Rotterdam (NL), 2011

LE LIBERTÉ

JARDIN CHALUCET

JARDIN CHALUCET

CERCLE NAVAL

CERCLE NAVAL

8m3 / MICHEL KELEMENIS / Danse

19h
3 x 10'

 

 

Retrouvez la programmation complète ci-dessus.

 

Projet 8m3

 

CERCLE NAVAL

Concept & scénographie Michel Kelemenis

Lumière en collaboration avec Bertrand Blayo
Un projet porté par Kelemenis&cie – KLAP Maison pour la danse

Production KLAP Maison pour la danse à Marseille

Avec le soutien de la Fondation Cléo Thiberge-Edrom sous l’Égide de la Fondation de France, et Rouvrir le monde DRAC Provence-Alpes-Côte d'Azur

.

Artiste invitée à Constellations #9

Artiste invité à Constellations #4 et #6

Artiste invitée à Constellations #6

Artiste invité à Constellations #8

TÉLÉCHARGEZ LE PROGRAMME ÉDITION

2020