17h – Sentier des douaniers – 40 min

 

BALADE AVEC MICHEL LUSSAULT – géographe

« Les nouvelles géographies de la mondialisation »

 

Inscriptions publics@kubilai-khan-investigations /places limitées

 

Au départ de la Tour Royale, Michel Lussault  auteur de : Hyper-Lieux. Nouvelles géographies de la mondialisation, collection La couleur des idées, Paris, Le Seuil, 2017, nous invitera à une balade conférence sur le sentier du littoral pour converser sur les nouvelles géographies de la mondialisation. 

Michel LUSSAULT est géographe, professeur à l’université de Lyon (Ecole Normale Supérieure de Lyon), membre du laboratoire de recherche Environnement, villes, sociétés (UMR 5600 CNRS/Université de Lyon).

Il a créé en juin 2017 l’Ecole urbaine de Lyon (financée par le commissariat général aux investissements d’avenir dans le cadre de l’appel d’offre : Instituts Convergence).

Dans son travail, il analyse les modalités de l’habitation humaine des espaces terrestres, à toutes les échelles et en se fondant sur l’idée que l’urbain mondialisé constitue le nouvel habitat de référence pour chacun et pour tous.

 

 

 

 

Exposition galerie circulaire

 

LE PECHEUR DE PERLES – Laurent Thurin-Nal

 

Pour les vingt-ans de la compagnie Kubilai Khan investigations, Constellations invite Laurent Thurin-Nal, photographe qui suit la compagnie depuis ses débuts, à nous présenter en images une rétrospective. Laurent Thurin-Nal se situe sur une fine frontière entre la  photographie et le cinéma. Il réalise des études en philosophie et en arts du spectacle à l’Université d’Aix-en-Provence. Son travail de photographe de plateau et ses collaborations avec des réalisateurs comme Abbas Kiarostami l’ont fait connaître dans le monde du cinéma. En parallèle, sa recherche photographique sur le grain et le contraste en noir et blanc est visible dans plusieurs collections d’art contemporain.

 

 

 

 

Ven 18h – Sam 15h -  Grande scène - 16 min 30

(Dim 15h – Musée d’art)

 

LABYRINTHUM - Cie Synergie

 

Cédric commence le Breakdance en 2008 et poursuit une formation de danseur créateur et interprète Hip Hop. Il s’intéresse ensuite à la danse contemporaine et classique et entre au Ballet Junior de Genève pour deux ans où il danse un répertoire varié. Depuis 2013, Cédric travaille en tant que danseur pour la cieTenseï de Rafael Smadja, avec laquelle il danse trois duos. En 2016, il crée son premier solo Labyrinthum. Cédric vient de terminer sa formation dans le Bachelor en Danse Contemporaine dirigé par Thomas Hauert à La Manufacture de Lausanne.

 

Découvrez une reinterprétation du symbole du labyrinthe mêlant des méthodes d'écritures chorégraphiques contemporaines avec la force d'improvisation et la technicité de la danse Hip Hop. Le mythe grec du labyrinthe inclut trois figures importantes : Dédale l’ingénieux architecte et créateur du labyrinthe, le Minotaure pour lequel le labyrinthe a été crée dans le but de l’y enfermer à cause de sa dangereuse nature hybride (mi-homme, mi-animal) et finalement Thésée, héros grec au grand courage, symbole de l’exaltation et incarnation de la capacité de l’homme de venir en contact avec son côté divin et de réussir sa nature profonde et vraie. Dans Labyrinthum, Cédric Gagneur cherche à réunir ces trois personnages, avec l’intention de célébrer le mystère, l’enfermement et la possibilité géométrique du corps.

 

Cédric Gagneur animera un atelier pour les 6- 12 ans le samedi 16 de 11h à 12h30.

                                                                                               

 

 

 

Ven 18h30 - Grande scène - 12 min

 (+ Sam 16h - Grande scène

 

BOUCLE (adaptation) – Xuan Le - Danse sur rollers

 

Le mouvement, qu’il s’incarne à travers notre corps ou notre esprit fait partie intégrante de chaque individu. L’univers qui nous entoure et nous même en sommes l’origine. Nous sommes tantôt acteur, spectateur, sujet.

Nos mouvements nous entrainent dans divers chemins tout au long de notre vie.  Ils émanent parfois de nous même, de manière consciente ou inconsciente ; parfois d’éléments extérieurs. Ils peuvent être intuitifs, instinctifs ou choisis. Leurs résonances sont, elles, visibles immédiatement ou de façons différés. . La conscience que nous avons de nos actions dépend de nos perceptions.

Nos mouvements sont un moyen de nous projeter dans notre parcours de vie. Nous avons la sensation d’avancer, de tourner en ronds, de faire du sur place, de revenir en arrière, d’être attiré, de changer de direction…

Boucle dont le langage chorégraphique hybride et métissé met à l’honneur la danse sur rollers dans ce parcours initiatique et émotionnel, s’interroge sur la relation et ses impacts que nous tissons avec le mouvement dans nos vies.

Xuan LE, d’abord compétiteur de freestyle slalom (champion de France et 6ème mondiale en 2009), se lie très vite à la danse.  En mêlant ces deux univers, il développe une matière hybride et métissée à la croisée de la danse du cirque. Il intègre les compagnies Käfig, Bissextile ou le Cirque Eloize dans lesquelles il continue de construire son langage chorégraphique. Désirant aller plus loin dans ses recherches, souhaitant mettre en œuvre ses envies de chorégraphier et de mettre en scène il crée sa compagnie en 2016 à Paris en vue de la création de son premier solo, Boucle.

 

 

 

Ven 18h30 à 23h30 - Caravane – 20 min (chaque lecture/inscriptions sur place)

 

MUERTO COCO

Détachement international du Muerto Coco

 

18h30 Lectures animales / 19h Lectures urbaines / 19h30 Lectures internationales

20h Lectures médicales / 22h Lectures horrifiques / 22h30 Lectures familiales 

23h Lectures sexuelles

 

Le détachement international du Muerto coco est un collectif marseillais, qui travaille depuis 2009 sur la poésie contemporaine et ses extensions sonores / vocales / électroniques. La poésie contemporaine = Les écritures d’aujourd’hui, vivantes, de belles façons de chercher à exprimer le monde. Qui donnent à entendre une pensée rigoureuse tout en n’oubliant pas de rester naïves.

Les membres du Muerto coco pourraient résumer leur travail de recherche ainsi : une volontaire confrontation entre hi-fi et Lo-fi, crétinerie et virtuosité, infantilisme et adultisme.

si on leur demandait : /ah Mais vous ›› [Z]êtes quoi? poètes®∫∫∫×∑+=[comédiens[*[? ?))) ∫∫ chanteurs?? Lecteurs?? récitants??{{{{{ Musiciens?{?{(!)techniciens ?∫∫∫≈∫∞/

ils répondraient que ah oui oui / c’est ça / on ne choisira pas / oui c’est ça / c’est quelque part au milieu de tout ça / c’est ça

                                                        

>> vidéo

 

 

19h – Tour Royale - 20 min

 

CHILI CHILI BANG BANG – Kubilai Khan Investigations

 

 

Avec Gabriela Ceceña et Idio Chichava

 

 

 

 

 

 

19h30 – Toit Tour - 20 min

 

ENTRELINEAS – Citlalli Avalos Montoya

 

Danseuse et performeuse mexicaine, Citlalli travaille actuellement sur son solo qu'elle présentera à Constellations. Entrelineas part de la curiosité et de la nécessité d’explorer des questions  qui traversent mon esprit de façon récurrente. « Nos » idées, sentiments nous appartiennent-ils vraiment ? Avons-nous vraiment le pouvoir et la liberté de décider ? Que signifie décider ? Qu’est-ce que la liberté ? Existe-t-elle ?

 

 

                                                                                                         

 

 

 

Ven 19h30 et Sam 15h30 – Tour Royale - 15 min

(+ Dim 16h - Hôtel des Arts)

 

CHORALANGUES – Chorale participative (Participer/ s'inscrire )

 

 

 

 

20h – Parking Tour Royale- 30 min

 

DANS LE RETRO – Cie Artmacadam

 

Un retour en arrière ou juste un regard pour voir qui klaxonne. L’œil dans le viseur, Artmacadam choisit sa nouvelle cible poétique : la voiture, son utilisation quotidienne et son lot d’histoires passées, actuelles et à venir. Une mise au bord de la fenêtre, la route, la catastrophe pour révéler une étrange solitude. La scène se passe dans et autour de 4 véhicules à l’arrêt. Une rencontre de six individus aux histoires et destinations différentes. Un questionnement sur le quotidien, l’intime, l'extime que cette boîte à roues met en jeu. L'automobile est peut-être l'invention la plus géniale de l'homme moderne du 20ième siècle dans sa quête de liberté, de pouvoir, de dépassement ; «Habit-acle », elle fait masque, donne à voir, cache des comportements particuliers.

« Dis-moi qu’elle est ta voiture, je te dirai qui tu es ... » les choses ne sont pas toujours ce que l’on voit. (>>vidéo)

                                                                                       

 

20h30 – Petite scène - 45 min

 

CANTENAC DAGAR

 

Cantenac Dagar, c'est Stéphane Barascud et Aymeric Hainaux, duo post-indus construit sur un instrumentarium restreint (banjo, human beatbox et lecteur k7). Ensemble ils produisent de longues plages fiévreuses et une multitude de sons qui s'agencent, s'encastrent, se retirent et forment une ritournelle, un rituel pour l'invention d'une sensibilité radicale, d'une musique secrète, presque imperceptible, d'où émergent de longues formes hypnotiques.

Avec le soutien de l'Onda - Office national de diffusion artistique  

 

 

 

21h00 – Galerie circulaire - 25 min

 

CHANT INUIT - Marie Pascale DUBE

 

L’artiste Marie-Pascale Dubé propose une performance insufflée par le _katajjaq_, jeu vocal inuit traditionnel.

 

Elle s'éloigne de la pratique séculaire d'un chant canonique à deux voix de femmes, seule sur scène elle explore ces voix singulières. Marie-Pascale partage une expérience en racontant son histoire

autrement qu'avec les mots... Un voyage au-delà du temps et des territoires.

 

Marie-Pascale est une artiste de la scène et du cinéma, du son et de l'image. Réalisatrice de documentaires (_Rouge Gorge_ en cours de production), comédienne de fiction (notamment dans _No Fun_ de Martine Doyen) et chanteuse de gorge en création (_Souffle inuit_). Le _katajjaq_, chant de gorge inuit, est au coeur de sa pratique. Des sons formés dans l’enfance par Marie-Pascale, des sons qu’elle ne sait qualifier. Puis à l’adolescence, elle écoute un disque de chants Inuit et elle se dit : « c’est ma voix ». Depuis une quête, autant identitaire que vocale, qui l’emmènera jusqu’à Iglulik, au

Nunavut, dans la famille de son mentor Inuk Charlotte Qamaniq. C’est par ce voyage guidé des sons du -katajjaq- que se révèle son propre métissage autochtone, ainsi que celui de son pays natal (le Canada).

 

 

 

 

21h30 – Galerie circulaire - 45 min

 

LA VIE PASSE DIABLEMENT VITE - Kubilai Khan investigations // CREATION

 

 

On essaye d’accorder le souffle, le sang, la chair et les objets qui dansent autour de nous.

On collecte la parole au plus profond du corps, on la rassemble jusqu’à la bouche et puis un double mouvement s’empare de la suite. Une chute qui regarde vers un puits d’ombre et situe une blessure. L’autre qualité est une évaporation, un brouillage qui nous invite à nous accrocher au toucher pour se sentir exister. 

C’est sur la scène du théâtre intérieur que se lève de troublantes et inquiètes réalités.

 Une envie de trop dire ou trop peu, de décrire les sensations à l’oeuvre, de plonger tête la première pour ouvrir le crâne comme une boîte à outils. Souffler la poussière du futur, piétiner les Insta stories et s'accrocher à ce qu’on trouve, une langue comme un poing qui se desserre.

La vie passe diablement vite est une série de portraits bruts qui nous regarde droit dans les yeux, une parole comme au bord d’une falaise.                                                                                        

 

 

 

 

22 h – 2h en continu  – Lieu secret

 

SOCIETE SECRETE DES JAGUARS

Un mystère en face en face

 

La Société secrète des Jaguars vous invite pour un voyage; vous ne verrez ni la mer, ni les lagons et pas plus le ciel aux mille formes animales qui captivent l’imagination; mais vous rencontrerez le jaguar.

Sacrée & secrète est l’origine des choses, mais je me dois ici de garder sous silence ma conversation avec lui; il vous guidera au plus près d’un lieu où nait le feu. Le jaguar veille jalousement la beauté de ses flammes.

Qu’on le sache ou qu’on l ignore, on ne chemine jamais seul sur le chemin de la création… L’ange et la bête est une expérience, celle sans détour d’un face à face qui fouille l’invisible qui nous sépare de troublantes perceptions.

Déplacer le regard, faire surgir les invisibles; le jaguar ne vous lâchera pas en route...

 

 

 

22h15 – petite scène - 30 min

 

KLINK - Luc Benito & Benoit Bottex

 

De la métamorphose du timbre aux cadences des patterns, Klink sillonnent des paysages sonores à travers oscillateurs, filtres et séquences audio.  Le duo synthétiseur modulaire / machines et pads électronique s'évertue à produire une musique évolutive se laissant l'audace de l'improvisation et le souffle continu de l'exploration. 

 

         

 

 

SOIREE DANCEFLOOR    INFINITE LOOP  (23h à 2h - galerie circulaire)

 

LEVRES DE BEURRE – LE FORMICA – CHARLOTTE ISABELLE

 

 

 

 

LEVRES DE BEURRE

 

L’envie de faire de la musique électronique en live leur est venue sur les dance floors toulonnais il y a quelques années. Armés de mini synthés (plus ou moins analogiques) et de boîtes à rythmes, ils saupoudrent leurs sets de samples de nanars (avec une préférence pour le genre zombie), dans l'espoir de vous faire danser et transpirer !

>>vidéo

 

 

 

 

LE FORMICA LIVE  - Sylvain Ollivier

 

Né en 1981, Sylvain Ollivier est tour à tour musicien, dj et danseur. Ouvreur dans les théâtres pendant plusieurs saisons, il a créé un solo en forme de catharsis pour dire adieu au métier méconnu qui fut un temps le sien. Il présentera son solo lors de notre festival ainsi que son live Formica.

 

 

 

 

 

 

CHARLOTTE ISABELLE

 

Début de années 2000, Charlotte et Isabelle se rencontrent dans la cours de récréation. Passionnées toutes deux par les rythmes percussifs et les sonorités abstraites elles décident de réaliser leur rêve de petites filles, créer de la musique avec comme seuls instruments de composition, des objets trouvés un peu partout dans l'école. C'est par la suite, lorsque leur projet a pris de l'ampleur, que leurs parents se sont rendus compte de leurs affaires. C'est à ce moment que les jeunes filles ont été envoyées dans une Paroisse à Saint-Vincent-et-les-Grenadine. Mal comprises mais inspirées, elles construisent un univers musical solide. Puis, avec le temps, toujours la même ambition les reliant, elles continuent. Sans arrêter. Et gagnent ainsi, petit à petit, le respect et la confiance de leur entourage. C'est en 2016 qu'elles signeront leur premier EP sur Stroboscopic Artefacts qui leur permettront de présenter leur musique au grand public. Un second EP"Hopis" en 2017 sur le Label Lemme.

 

© Astrid di Crollalanza

(photo© LTN)

©Yuri Pix

photo© Mai DUONG

photo© Damien Chamcirkian  

photo©JMB

photo©Paulina Cervantes  

©Sem Brundu

photo©Geoffrey Fages

Photo DR 

Photo DR 

©MIC Gadget

©Marie Magnin

VENDREDI 15 SEPTEMBRE - TOULON

17h à 2h en continu  - Tour Royale

 

 

 

 

 

©LDB

photo©Gaëlle Matata

photo©Charlotte Isabelle